Aide au logement : la Société d’habitation du Québec à l’œuvre

26/09/20200 commentaires

La pandémie de COVID-19 n’a pas épargné les ménages québécois et certains se sont ainsi retrouvés en difficulté pour payer leur loyer alors que d’autres ont vu leur emménagement dans leur nouvelle résidence principale retardé en raison de l’arrêt ou du ralentissement des activités de construction et de rénovations résidentielles. Dès le début de la pandémie, la Société d’habitation du Québec (SHQ) a mobilisé ses ressources pour définir un ensemble d’interventions visant à répondre aux besoins urgents de la clientèle, notamment des ménages les plus vulnérables, et ce, en synergie avec les différents réseaux de l’habitation au Québec.

Dans le contexte de la COVID-19, la SHQ a mis en œuvre plusieurs mesures, dont un nouveau programme d’aide au paiement du loyer qui consiste à accorder un prêt sans intérêt de 1 500 $ (remboursable après 1 an) à un ou une locataire ayant vu ses revenus diminuer en raison de la pandémie. Une somme additionnelle de 71,5 M$ a également été annoncée dans le cadre d’un programme d’aide d’urgence au logement, soit :

  • 50 M$ au bénéfice des ménages qui voient leur projet d’emménagement dans leur résidence principale (incluant un logement) reporté en raison de la COVID-19. Cette somme permet de rembourser les frais d’hébergement temporaire (maximum de 2 000 $/mois pendant 2 mois) et les frais d’entreposage ou de déménagement (maximum 1 000 $) ; 
  • 21,5 M$ pour permettre à 1 800 ménages dans le besoin d’obtenir de l’aide financière durable pour payer leur loyer, par l’entremise de nouvelles unités de supplément au loyer d’urgence (cela fait en sorte que le coût du loyer correspond à 25 % du revenu du ménage).

La SHQ a aussi instauré d’autres mesures qui s’inscrivent dans les efforts gouvernementaux pour contrôler la pandémie de la COVID-19 et protéger la population, notamment les personnes plus vulnérables. Elle a autorisé le renouvellement automatique des baux des locataires de HLM, et ce, sans indexation, dans l’objectif d’éviter les déplacements des personnes et les transmissions de documents papier. Elle a coordonné l’exercice d’appels de courtoisie faits par les offices d’habitation à plus de 37 000 ménages de personnes âgées autonomes résidant en HLM afin de s’assurer de leur bien-être et de cibler les personnes plus vulnérables se trouvant en situation d’isolement.

Enfin, à toutes les étapes de la gestion publique de la pandémie, la SHQ est intervenue dans la mise en place, dans les HLM publics et privés, des consignes sanitaires dictées par la Direction de la santé publique, telles que le nettoyage plus fréquent des espaces communs, la gestion des salles communautaires et les mesures de contrôle des visites des immeubles pour personnes âgées.

Vous devriez également aimer :

Journée mondiale de l’habitat, RHF formule 10 recommandations fortes

Journée mondiale de l’habitat, RHF formule 10 recommandations fortes

La crise de la COVID-19 a mis en lumière la crise mondiale du logement.  Aujourd’hui encore, ce sont près de 1,8 milliard d’individus soit plus de 20 % de la population qui vivent dans des logements indignes.  Aujourd’hui encore, le nombre d’individus vivant dans des...

Covid-19 et financement du logement en Afrique

Covid-19 et financement du logement en Afrique

En période de Covid-19, quel financement pour le logement social en Afrique ? Alors que le financement du logement social en Afrique est déjà fragilisé par l’incapacité des États à mobiliser les fonds nécessaires et à la frilosité du marché financier à participer au...

Pin It on Pinterest